Requête cible SEO : établir une stratégie de contenu pertinente

Vous voulez développer votre visibilité ? Atteindre une audience plus large ? Le tout sans dépenser trop d’argent en publicité ? Alors le SEO est sans aucun doute votre meilleur ami. Et lorsque l’on parle de SEO (ou “search engine optimization”), tout commence par une requête SEO. 

À la fin de cet article, vous saurez précisément comment établir une stratégie de publication et de rédaction de contenu en fonction des requêtes cibles. 

C’est parti !

Une requête cible SEO : c’est quoi ? 

Lorsqu’un internaute veut obtenir une information ou accéder à un service/produit, il va inscrire les termes qui lui viennent à l’esprit dans la barre de recherche Google.

Ainsi, lorsque l’on fait référence à une requête cible, on parle simplement de la requête que l’internaute a inscrit dans le moteur de recherche.

Le but est de cerner les requêtes les plus couramment utilisées par vos clients, prospects, ou lecteurs afin d’y répondre le mieux possible pour vous hisser en haut des résultats de recherche Google.

Pourquoi est-ce important pour votre référencement naturel ?

Définir les requêtes cibles constitue l’étape numéro 1 de votre stratégie de rédaction SEO. Chaque page que vous allez rédiger doit répondre à une requête bien précise. 

Commencer à publier des articles de blog, des fiches produits, ou du contenu sans constituer une liste de requêtes cible, c’est se tirer une balle dans le pied ! En effet, les requêtes cibles, aussi appelées mots-clés, vont permettre d’aider à répondre aux questions des internautes de manière pertinente, mais pas seulement. Elles sont également la porte d’entrée vers le haut des résultats de recherche.

Grâce à son algorithme ultra-performant, Google est capable de savoir de manière précise ce que l’internaute désire trouver comme information. Si vous répondez correctement aux questions des utilisateurs… Google vous récompensera avec du trafic qualifié !

Maintenant, vous vous demandez probablement comment établir votre liste de requêtes cibles et ainsi commencer à cultiver votre trafic SEO automatique, gratuit et qualifié.

Comment faire une liste de requêtes SEO

La première étape consiste à réaliser un brainstorming sur une feuille blanche. Après tout, qui connaît votre sujet de prédilection mieux que vous ? 

Prenons un exemple : vous êtes l’heureux propriétaire d’une pizzeria et vous souhaitez développer votre présence en ligne via un blog sur votre site internet.

Vous allez tout d’abord vous questionner sur ce que pourraient se demander les internautes à propos des pizzas. Mettez-vous à leur place. Que vont-ils rechercher sur Google ?

Voici quelques requêtes que vous pourriez écrire sur votre feuille :

  • Comment cuire une pizza ?
  • Quel four à pizza choisir ? 
  • Recette de pizza aux fruits de mer

Super ! Vous avez maintenant quelques idées, mais cela ne suffit pas. Vous devez maintenant confronter ces idées à la réalité. 

Pour cela, plusieurs méthodes existent, gratuites ou payantes. 

Les méthodes gratuites

Commençons par la méthode la plus simple : il s’agit tout simplement de Google lui-même ! Servez-vous tout d’abord de la barre de recherche et entrez vos mots-clés

Comment cuire une pizza ?

Si vous allez voir en bas de page… Google vous sert sur un plateau d’argent de nombreuses requêtes similaires recherchées par les internautes :

Requêtes similaires

Vous voilà riche de nombreuses requêtes sur lesquelles travailler et vous positionner. Comme vous pouvez le constater, il est plutôt simple de trouver des requêtes cibles SEO pertinentes.

Une autre alternative, toujours gratuite, est d’utiliser “answer the public”. En entrant le mot-clef principal de votre site web (ici “Pizza”) sur la page d’accueil de l’outil, vous accédez à une liste de questions que se posent les internautes.

Answer the public
Answer the public recommandations

Les questions sont en anglais, mais vous aurez la possibilité de les traduire. Soumettez ces propositions à Google, et récoltez de nouveaux les suggestions pour chaque expression.

Finalement, vous constaterez que ces fonctionnalités gratuites suffisent largement à déterminer des requêtes SEO. Il s’agit réellement d’une source d’inspiration inépuisable !

Cependant, si vous voulez vraiment maximiser l’efficience et la pertinence de votre stratégie SEO, les outils payants restent un passage obligatoire.

Les méthodes payantes

Quand on parle de méthode payante, on inclut, bien entendu, plusieurs gammes de prix.

Le premier outil est relativement abordable. Il s’agit de « keywords everywhere« . Cet outil ne fonctionne pas selon un système d’abonnement, mais selon un système de recharge de crédits. 

Pour 10 euros, vous avez la possibilité d’analyser 100 000 mots-clefs. Concrètement, vous aurez probablement assez de crédits pour travailler votre SEO pendant plusieurs mois sans devoir recharger, ce qui est plutôt avantageux.

Notez que Keyword everywhere est facile à installer : il s’agit simplement d’une extension Google à ajouter à votre navigateur.

Maintenant, voyons pourquoi Keyword everywhere peut vous aider à sélectionner les bonnes requêtes sur lesquelles travailler.

Reprenons notre exemple de tout à l’heure : “Comment cuire une pizza ?”. Si vous inscrivez de nouveaux l’expression dans le moteur de recherche après avoir installé Keyword Everywhere, voici le résultat :

keywords everywhere

Vous pouvez remarquer que de nouvelles informations sont venues se greffer en dessous de la barre de recherche.

  • Le volume de recherche représente le nombre d’internautes qui inscrivent cette requête dans le moteur de recherche chaque mois
  • Le CPC, c’est à dire le coût par clic, ne nous intéresse, à priori, pas dans le cadre de notre recherche basique de requêtes cible SEO
  • La compétition vous donne une information relative à la difficulté pour vous positionner sur une requête
  • Le graphique en bleu à droite représente la tendance du mot-clef tout au long de l’année, utile afin de déterminer une éventuelle saisonnalité de la requête.

Les données qui doivent susciter le plus votre intérêt sont le volume de recherche et la compétitivité du mot-clef.

Se positionner sur un mot-clef avec une trop grande compétition ou qui possède un volume de recherche presque inexistant n’est pas intéressant. 

Ici, nous pouvons voir que l’expression “comment cuire une pizza” possède un volume de recherche certes petit, mais bien présent, avec une compétition moyennement élevée. Il s’agit donc bien d’une requête pertinente à ajouter à votre liste de sujets d’article de blog.

Keyword Everywhere ne s’arrête pas là. En effet, il vous propose également des suggestions de mots-clefs, de la même façon que Google, mais en y ajoutant les volumes de recherche et  les autres données relatives à ces requêtes.

Related keywords

Vous pouvez donc constater que Keyword Everywhere ajoute beaucoup plus de précision à votre recherche de mots-clefs. Vous serez donc beaucoup plus efficace dans vos choix de requêtes SEO en utilisant cet outil.

Enfin, pour les plus avancés, des outils comme Semrush vous permettront d’aller encore plus loin, et d’être encore plus précis. Mais pour un coût également beaucoup plus élevé ! 

Si vous débutez, Keyword Everywhere fera parfaitement l’affaire.

Maintenant, vous n’avez plus qu’à collecter toutes vos requêtes cibles dans un fichier Excel et à prévoir les dates auxquelles vous allez publier les pages traitant de ces expressions.

Vous devez maintenant vous demander comment faire concrètement pour optimiser votre page web.

Optimiser une page pour une requête SEO précise

Si vous connaissez votre domaine, vous êtes tout à fait apte à rédiger correctement un article ou une fiche produit qui peut plaire à Google ou à l’internaute. 

Cependant, aujourd’hui, de nombreux experts SEO cherchent également à se positionner sur les serps (« Search Engine Result Page ») de Google. La concurrence est donc bien présente.

De fait, vous devez veiller à connaître et à utiliser les bonnes pratiques SEO pour ranker sur une requête cible. Rassurez-vous, rien de bien compliqué !

Le plug-in WordPress Yoast SEO

Si vous êtes sur WordPress, vous connaissez probablement Yoast SEO. Il d’agit d’un outil incontournable pour optimiser une page pour une requête cible. 

Il s’agit d’une extension très intuitive : il suffit d’écrire votre requête cible dans un champ dédié à cet effet. Yoast SEO vous fournira ensuite une série d’indications sur les optimisations à réaliser pour plaire à Google. 

Il vous indiquera par exemple si la longueur de votre Meta-title et de votre Meta-description est correcte. Ou encore si la densité de votre mot-clef cible SEO est suffisamment élevée sur votre page. 

Cet outil possède une version premium, néanmoins l’ensemble des fonctionnalités intéressantes sont gratuites !

L’outil 1.fr

1.fr est un outil qui vous demandera un budget de 60 euros par mois, ce qui n’est « pas donné » si vous êtes débutant. 

Il s’agit ici d’améliorer la sémantique de votre page. 1.fr va scanner la serp, la comparer à votre contenu, et en fonction, vous suggérer des mots à ajouter à votre texte.

In fine, il s’agit d’une excellente option pour peaufiner la qualité de vos contenus et dépasser vos concurrents. Olivier Andrieu, une référence qu’on ne présente plus dans la sphère du SEO, la recommande d’ailleurs.

Conclusion 

Vous savez maintenant de A à Z comment trouver vos requêtes cible SEO et comment optimiser vos pages web.

Vous pouvez donc plaire à Google sans être un pro du SEO, juste en étant un expert dans votre domaine.

Gardez cependant à l’esprit que vous avez toujours la possibilité de travailler avec une agence qui vous accompagnera pour mener à bien vos objectifs digitaux ! Chez Upartner, nous pratiquons ce type de prestation régulièrement pour nos clients. N’hésitez pas à nous contacter !